Comédie dramatiqueCritiquesNon classéSérieCrashing UK – Phoebe Waller Bridge (2016)

Avatar Virgile Durantonfévrier 5, 202188/100768 min
Réalisation
Phoebe Waller Bridge
Distribution
Channel 4
Titre original
Crashing
Pays
Angleterre
❤️
Détail de la note
Réalisation
85%
Scenario
90%
Acting
90%
Aperçu
Aussi hilarante que touchante, Crashing illustre la capacité indéniable qu’a l’autrice, de transformer les larmes en rire. A découvrir sur YouTube.

Sorti en 2016 sur Channel 4 (UK), Crashing est une des premières séries télévisées réalisée par Phoebe Waller Bridge. De jeunes adultes dans la vingtaine se retrouvent à vivre ensemble dans un hôpital qui n’est plus utilisé et pour lequel ils servent de gardiens. Lulu, meilleure amie et amour de jeunesse de Anthony, s’immisce dans leur vie et réveille des doutes chez eux. Phoebe Waller Bridge expérimente le format sérielle pour y adapter un humour que seule elle maîtrise. Crashing met en scène avec brio des jeunes adultes déboussolés portés par une cohésion quasi-familiale. 

 

De la comédie au doute… 

 

Quand Lulu arrive, Kate (la fiancée d’Anthony) organise une soirée d’anniversaire pour Sam, un jeune homme tourmenté depuis la mort de son père. C’est l’occasion pour elle de rencontrer des personnages aussi extravagants qu’attachants : Melody, une jeune artiste adepte du tragique ou encore Fred, un homme timide et apparemment épris de son meilleur ami. Elle retrouve alors Anthony, son ami d’enfance, avec qui elle entretient une relation très ambigüe. Phoebe Waller Bridge flirte avec le sarcasme, l’ironie et le sous-texte pour dépeindre deux personnages probablement faits l’un pour l’autre mais enfermés dans leurs cases respectives. Rien n’est jamais expressément dit : une blague, un jeu de mot ou encore une mimique légère témoignent de l’impossibilité des personnages de se dire clairement leur vérité. Alors, ils jouent au chat et à la souris, poussant l’autre un peu plus loin dans ses retranchements à chaque réplique. Constamment rongés par le doute, Anthony et Lulu finissent par se pourrir la vie à vivre ensemble. Pourtant, le ton reste comique et le propos léger : Phoebe Waller Bridge explique, de ses propres mots : “You have to disarm an audience as much as you can with comedy, and then punch them in the guts with the drama when they least expect it” (Il faut endormir le spectateur autant que possible avec la comédie, pour mieux le prendre par les tripes par le drame quand sa garde est baissée)

Jonathan Bailey (à droite), Julie Dray (à gauche)
Copyright – Channel 4

Phoebe Waller Bridge, maîtresse incontestée du tragi-comique ?

 

Crashing, Fleabag, Killing Eve, … Plus sa filmographie se remplit, plus il devient évident que Phoebe Waller Bridge maîtrise son écriture. Elle cultive un humour piquant, pince-sans-rire, dénonciateur et des personnages constamment décalés qui font ressortir l’absurde de chaque situation. Lulu tente de dédramatiser les problèmes de Kate et Anthony, et ne les rend que plus aberrants ; Melody, fascinée par le désespoir presque mythologique de Colin, lui porte pourtant un regard plein de compassion, dénué de tout jugement. Crashing se révèle être une démonstration de la philosophie de l’autrice : comment détourner les codes pour continuer à faire rire par la tragédie ? Les personnages, animés par leurs désirs inconscients, gravitent dans un flou complet autour de leurs angoisses. Le doute est moteur : essentiel, il permet aux protagonistes de porter un regard sur leur situation, de s’en nourrir pour mûrir. Malgré les difficultés que présente la vie en société, c’est d’un point de vue optimiste que se place la narration. 

Louise Ford, Phoebe Waller Bridge, Jonathan Bailey, Amit Shah
Copyright – Channel 4

Crashing expérimente les obsessions et les inspirations de Phoebe Waller Bridge, qu’elle continuera d’explorer dans ses projets plus récents. Aussi hilarante que touchante, cette série illustre la capacité indéniable qu’a l’autrice, de transformer les larmes en rire.

Avatar

Virgile Duranton

Titulaire d'une licence en arts du spectacle (option cinéma) à l'Université de Strasbourg - Président du collectif Les Zinzolins

Et vous, qu'en avez vous pensé ?

Votre adresse email ne sera pas publiée. ✍️

fr_FRFrench
fr_FRFrench